Les travailleuses et travailleurs en formation ont plus que jamais besoin de s’organiser !

Les entreprises comme les facultés sont des lieux de conflictualité entre leurs intérêts et ceux du patronat. Nous sommes à la veille de 2024 et nous ne pouvons plus penser l’enseignement supérieur et la formation comme il y a 20 ans. La bourgeoisie française a altéré profondément le monde de l’éducation dans le sens de ses intérêts. L’alternance est un nouveau moyen de palier le manque de main d’œuvre en envoyant massivement les étudiantes et apprentis en entreprise, en parallèle de cela on ferme massivement l’accès à certaines qualifications aux enfants des classes populaires. Plutôt que de planifier la formation pour palier les problèmes d’aujourd’hui et à venir, le patronat et le gouvernement gaspillent et inhibent les forces vives de demain.

Nous devons nous défendre et pour cela les travailleuses et travailleurs en formation doivent disposer d’un outil de lutte efficace.

Pour atteindre cet objectif, la Fédération Syndicale Étudiante et la Coordination Nationale des Syndicats Étudiants Lycéens et Apprentis unissent leurs forces. 

Il s’agit d’une coopération qui va au-delà des simples discours et communiqués communs. Nous construisons l’unité d’action et organisationnelle sur le terrain

Dans cette optique, nous sommes fières et fiers de vous annoncer deux fusions locales de syndicats :

  • Tout d’abord à Bordeaux où le SELA 33 se fond dans la FSE Bordeaux pour offrir une organisation de lutte unique. 
  • De même, la FSE Caen rejoint la CGT-SELA 14 dans le même esprit de front commun sous une même bannière. 

Ces processus d’unification par la base ne sont qu’un début. Ils posent dès à présent les jalons d’un projet et d’un avenir que nous espérons prometteur

La dynamique est lancée. Chaque jour nous travaillons à renforcer nos syndicats respectifs mais aussi notre entente afin de pouvoir donner à notre camp les outils d’émancipation qu’il mérite. 

Ainsi, la FSE et la CN-SELA organisent des journées de formation communes les 2 et 3 décembre à Toulouse. D’autres journées de formation communes sont en préparation, n’hésitez pas à venir participer !

La Fédération Syndicale Etudiante et la Coordination Nationale des Syndicats Etudiants Lycéens et Apprentis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Destruction de l’enseignement supérieur : tu casses, tu répares !

Le 22 février, Bruno Lemaire a annoncé une coupe de 900 millions d’euros dans le budget du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), dans le plan d’économie de 10 milliards d’euros sur les services publics. Avec les différentes réformes d’autonomisation des universités, ces dernières ont dû chercher des financements pour palier au désinvestissement de l’État, évidemment sans parvenir à l’équilibre financier. Cette nouvelle coupe, ainsi que le projet d’acte 2 d’autonomisation des universités, ne vont faire qu’empirer la situation financière de nos facs, déjà noyées par les dettes. Nous ne pouvons rester passif-ves au risque de voir l’état de délabrement de nos facs s’aggraver encore.

Lire plus »
Aller au contenu principal