2023 : année de libération de Georges Abdallah !

La Fse se joint à l’appel de la Campagne Unitaire Pour La Libération de Georges Abdallah, c’est pourquoi nous partageons leur appel :

Communiqué

Alors que notre camarade Georges Abdallah a entamé, depuis octobre dernier, une 39ème année de détention au centre pénitentiaire de Lannemezan (65), les voix et les forces qui se mobilisent pour exiger sa libération ne cessent aujourd’hui de s’amplifier. Cette mobilisation est portée sur le plan national mais aussi international et elle fait désormais bouger les lignes.

Le 8 juin dernier, Georges Abdallah a déposé une nouvelle demande – la 10e – de libération conditionnelle devant le tribunal d’application des peines de Paris. Plus que jamais, l’exigence de la libération de notre camarade doit être défendue, réaffirmée et amplifiée mais non, comme l’affirme Georges Abdallah lui-même, en quémandant sa liberté mais par la lutte et l’établissement d’un véritable rapport de force à travers des actions militantes partout et sur tous les fronts. C’est par cet élargissement de nos actions que nous parviendrons à contraindre l’État français à libérer notre camarade.

Nous appelons ainsi toutes celles et tous ceux qui sont du côté des peuples en lutte, du côté de la résistance palestinienne, qui combattent le capitalisme, l’impérialisme, le sionisme, le racisme d’Etat, le colonialisme et les États réactionnaires arabes, à former un Front unitaire d’actions pour la libération de Georges Abdallah et à participer massivement à toutes les initiatives pour exiger sa libération immédiate.

Rappelons que ce prisonnier politique, incarcéré depuis 1984, pour complicité dans des actes de résistance à l’invasion sioniste de son pays le Liban, libérable depuis 1999, est maintenu en prison sur injonction du gouvernement étasunien, malgré deux libérations prononcées par le tribunal d’application des peines.

Rappelons que ce militant communiste révolutionnaire, tout au long de son incarcération, n’a jamais rien renié de son engagement politique anti-impérialiste, qu’il confirme encore aujourd’hui par son inébranlable volonté et son attachement indéfectible à la juste cause des peuples opprimés de Palestine, du Liban, et partout dans le monde.

La lutte pour sa libération s’inscrit donc pleinement dans le combat plus large de la défense de tous les prisonniers politiques révolutionnaires du monde. Et c’est dans ce cadre que doit aussi s’affirmer notre solidarité au combat de Georges Abdallah, un combat de toute une vie, contre l’impérialisme et pour une Palestine libre.

Nous appelons à poursuivre et à amplifier la mobilisation et à participer aux initiatives proposées dans les semaines et les mois à venir.


C’est ensemble et seulement ensemble que nous vaincrons !


Campagne unitaire pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
Contact : campagne.unitaire.gabdallah@gmail.com
Facebook : Pour la libération de Georges Abdallah https://www.facebook.com/detouteurgence
Instagram : cuplgia – Tweeter : CUpLGIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Destruction de l’enseignement supérieur : tu casses, tu répares !

Le 22 février, Bruno Lemaire a annoncé une coupe de 900 millions d’euros dans le budget du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), dans le plan d’économie de 10 milliards d’euros sur les services publics. Avec les différentes réformes d’autonomisation des universités, ces dernières ont dû chercher des financements pour palier au désinvestissement de l’État, évidemment sans parvenir à l’équilibre financier. Cette nouvelle coupe, ainsi que le projet d’acte 2 d’autonomisation des universités, ne vont faire qu’empirer la situation financière de nos facs, déjà noyées par les dettes. Nous ne pouvons rester passif-ves au risque de voir l’état de délabrement de nos facs s’aggraver encore.

Lire plus »
Aller au contenu principal